L'agenda

Retour à l'agenda

JEAN-PAUL DONADINI

Exposition


02/05/2020 -


Salles Raymond Moretti de la Maison du Boulanger


Du 2 mai au 14 juin 2020

Salles Raymond Moretti de 

La Maison du Boulanger

16 rue Champeaux, 10000 Troyes

du mardi au dimanche de 15h à 19h (sauf jours de fête légale)

 

Jean Paul Donadini, est né en 1951 à Troyes, il rejoint l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Nancy (1971 – 1973) puis l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris
(1974–1976). Cet illusionniste a marqué son empreinte à travers de nombreuses collaborations artistiques notamment une, avec l’exubérant Salvador Dali ou l’avant gardiste Man Ray. Son travail est présenté en France mais également dans de nombreuses métropoles : Londres, New-York, Miami, Chicago, Toronto, Istanbul, Dubai, Séoul, Singapour, Hong Kong. 
 
Il a exposé à La Maison du Boulanger en mars-avril 1990 et de décembre 1999 à février 2000.
 
Il vit et travaille à Paris à Montparnasse rue Campagne-Première située à quelques pas du célébre cimetière de Montparnasse est aujourd’hui un des vestiges de cette époque mythique.

Au numéro 29, siège l’hôtel Istria. Tout un symbole, puisque l’établissement y accueillait Marcel Duchamp,Man Ray et sa muse Kiki de Montparnasse mais aussi le poéte autrichien Rainier Maria Rilke et l’écrivain Louis Aragon.

Dans le studio autrefois utilisé par Man Ray se trouve l’atelier de Jean Paul Donadini. Inspirant ? Intimidant ? Pour Donadini, la connection est aussi intéressante qu’ importante. En fouillant dans les tiroirs de son atelier il redécouvre des estampes qui par coïncidence s’avérent être des lithographies de Man Ray et de l’exuburant Salvador Dali. Ironie du sort l’artiste collabore dans les années 70 avec ces deux génies qu’il côtoie réguliérement et assiste personnellement dans un atelier de lithographie.

Période durant laquelle il voyage beaucoup, notamment au Japon, pays dont il garde aujourd’hui encore une véritable fascination.


Dans son travail, il y a toujours une note d’humour. Certainement la caractéristique principale de son oeuvre. “J’ai le besoin régulier de me renouveler, je suis un observateur – En peinture j’aime jouer en alliant l’esthétique au volume et à la matière.”

Donadini considére être en constante exploration, que cela soit dans l’usage des mat.riaux ou dans sa recherche perpétuelle de nouveaux projets. Il en résulte un travail ludique précédé d’une recherche intense et méticuleuse.Dans son atelier tout déborde d’imagination. Les murs et les étagéres fourmillent d’inspirations diverses : dessins, croquis, cartes postales, photographies, des oiseaux en origami en provenance du Japon, de nombreux bibelots et souvenirs .cum.s tout au long de sa carrière, comme une carte d’anniversaire dessinée par son ami Sempé...

 

Donadini entretient un dialogue rieur avec la philosophie du doute. Il s’y prend à la façon d’un illusionniste: les choses ne sont jamais calées de la manière dont elles devraient être, et l’illusion ne vient pas tout à fait de ce que l’on croit. – Claude Duneton

 

Mystère, mystique, mystification. Donadini joue sur l’infinité profonde de ces trois mots – Michael Tournier, écrivain, Prix Goncourt ( 1970 ) & Grand Prix de l’Académie Française ( 1967 )