L'agenda

Retour à l'agenda

ETAPE 2017 - LE MAROC

Voyage en francophonie


20/03/2017 -


Centre ville de Troyes


Voyage en francophonie est un jeune festival culturel mis en place à Troyes sous l’égide du ComitMarguerite Bourgeoys et de son Centre culturel. Inspiré de la célèbre troyenne, grande humaniste à l’âme voyageuse, pionnière de la francophonie en Amérique du Nord qui avait fait de l’éducation et de l’enseignement de la langue française ses priorits, le Festival a pour vocation de faire vivre la langue française et de faire se croiser les cultures des pays qui l’ont en partage.

Le Comité Marguerite Bourgeoys exprime toute sa gratitude aux intervenants qui sont venus nourrir cette troisième édition du Voyage en francophonie
monde multiculturel et l’importance de l’éducation pour la dimension universelle de l’homme.

Il remercie chaleureusement la Ville de Troyes en particulier pour son aide ainsi que les partenaires sans qui ce festival ne pourrait avoir lieu.

 

Lundi 20 mars - 19h
Salle du Conseil Municipal de la Mairie de Troyes
Conférence inaugurale avec Jean Pruvost
« Les mots qui pétillent »
Entrée libre

Il n’est plus besoin de présenter Jean Pruvost dont la réputation de spécialiste passionné  de la langue française, auteur d’innombrables ouvrages de linguistique et de lexicographie, dépasse largement  le cercle des initiés. Ses nombreuses émissions télévisées tout comme ses chroniques radiophoniques variées sur France Inter et récemment sur Mouv´
(Les mots du rap) lui ont conquis un large public. Ce grand amoureux des mots, prix international de linguistique Logos, prix de l’Académie française pour Les dictionnaires français, outils d’une langue et d’une culture a bien voulu délaisser provisoirement ses élèves de l’université de Cergy-Pontoise où il dirige le master Sciences du langage pour venir inaugurer en tant que parrain la troisième édition de
La semaine de la langue française et de la francophonie à Troyes, un grand honneur pour le festival ! Avec sa faconde et sa verve habituelle, il nous parlera des « mots qui  pétillent » à travers son dernier ouvrage Le Champagne, pluie d’étoiles  à l’envers (collection Champion les mots, Honoré Champion éditeur).  


Mardi 21 mars - 20h
Grande salle de la Médiathèque de Troyes Champagne Métropole
Rencontre d’écrivain avec Abdellatif Laâbi...
Grand prix de la francophonie 2011
Prix Goncourt de la poésie 2009
Animée par Jean-Luc Rio des Passeurs de Textes
Entrée libre

Abdellatif Laâbi est une figure marquante de la littérature contemporaine. Il fonde en 1966 à Fès, sa ville natale, la revue Souffles qui jouera un rôle déterminant dans le renouvellement littéraire et culturel au Maghreb et qui assoit sa notoriété. Son opposition intellectuelle au régime lui vaut d’être emprisonné pendant huit ans. Libéré en 1980, il s’exile en France en 1985. Depuis, il vit (le Maroc au cœur) en banlieue parisienne. Son vécu est la source première d’une œuvre plurielle (poésie, roman, théâtre, essai) sise au confluent des cultures, ancrée dans un humanisme de combat, pétrie d’humour et de tendresse. Par ailleurs, il a traduit en français nombre d’auteurs arabes contemporains dont le poète palestinien Mahmoud Darwich.
Ses œuvres diverses, publiées en majeure partie aux Éditions de la Différence portent l’empreinte de son amour pour son pays natal et de son attachement indéfectible à la liberté : L’étreinte du monde (1993), Le spleen de Casablanca (1966), Les fruits du corps (2003), Œuvre poétique I et II (2006, 2010), Le livre imprévu (2010), Zone de turbulences (2012), Un autre Maroc (2013), La saison manquante, suivi de Amour Jacaranda (2014), Le principe d’incertitude (2015). De leur côté, les éditions Gallimard ont publié Le fond de la Jarre (roman 2002, collection Folio) et tout dernièrement L’arbre à poèmes (Poésie Gallimard 2016), superbe anthologie personnelle qui est une véritable ode à la Vie.
Cet immense poète et écrivain s’est fait connaître plus récemment du grand public par son engagement contre l’islamisme radical : la poésie en réponse à la barbarie. Il est l’auteur du fameux poème-manifeste qui a circulé à travers le monde entier J’atteste, écrit le lendemain de l’attentat contre Charlie Hebdo (10 janvier 2015) :
J’atteste qu’il n’y a d’Être humain que Celui dont le coeur tremble d’amour pour tous ses frères en humanité.
Cette rencontre littéraire autour de l’œuvre d’une des grandes voix de la francophonie, prix Goncourt de la poésie 2009 et Grand prix de l’Académie française en 2011, promet d’être tout à fait exceptionnelle : le poète nous offrira le privilège de réciter quelques-uns de ses poèmes, accompagné par la violoncelliste Marie-Ève Ronveaux.

... et respiration musicale avec Marie-Ève Ronveaux
Marie-Ève Ronveaux est une talentueuse violoncelliste bruxelloise, médaillée du Gouvernement à l’Académie de Forest, avec un univers musical riche et varié qui s’étend de la musique contemporaine, au jazz, à l’improvisation et aux musiques populaires auprès de musiciens tels que Garrett List, Pierre van Dormael et Fabrizio Cassol. Elle a participé à de nombreux spectacles notamment à la tournée internationale du spectacle Rwanda 94 (Groupov). Parallèlement à son engagement musical, elle continue ses activités d’instrumentiste au sein de diverses formations et elle compose des musiques pour la scène et le cinéma (Belhorizon d’Inès Rabadán, Le songe d’Isaac d’Ursula Meir).

Jeudi 23 mars - 19h30
CGR Ciné-City
Présentation et projection du film
« Fatima »
du réalisateur Philippe Faucon, librement adapté du recueil de poèmes « Prière à la lune » de Fatima Elayoubi
César du meilleur film 2015

Tarif préférentiel
Avec Fatima, le réalisateur français Philippe Faucon (qui s’est déjà fait  remarquer avec La Désintégration) a réussi à capter tous les éloges des critiques. C’est que sous son apparente modestie, ce film touche à l’essentiel : l’humanité.
En première lecture, il raconte avec pudeur et délicatesse l’histoire d’une
femme de ménage d’origine marocaine faisant tout son possible pour donner une éducation et une vie meilleure à ses deux filles. À travers les portraits attachants de ces trois femmes sur deux générations, il aborde, avec
intelligence et lucidité, la difficulté de l’intégration et l’importance
de l’éducation et de la maîtrise de la langue française comme vecteur de réussite.
Mais au-delà d’une subtile analyse sociale, ce film questionne l’identité comme la dignité. La superbe interprétation de l’actrice Soria Zeroual (Fatima), César de la meilleure actrice, fait de ce film un « geste lumineux et humaniste qui nous semble important en ce temps de repli sur soi ».

Vendredi 24 mars - 10h
Espace Art, Lecture et Loisirs de la Médiathèque de Troyes Champagne Métropole
Concours « Les mots voyageurs »

Faire prendre conscience aux enfants que la langue française s’est construite en relation avec les autres langues et donc d’autres cultures, telle est l’ambition de ce mini-concours. Le Maroc et la poésie étant le thème du festival cette année, il a été proposé, dans un but pédagogique, aux élèves de CE2 de faire jouer leur imaginaire en rédigeant un petit texte poétique à l’aide de dix mots d’origine arabe qui ont migré de leur pays d’origine pour enrichir la langue française.
Ce rendez-vous sera l’occasion de féliciter les écoles qui ont joué le jeu et de récompenser les  meilleures  copies  et aussi de démontrer en cohérence avec l’esprit du Voyage en francophonie que le « métissage linguistique constitue un premier pas vers la  compréhension des peuples » (H. Walter).