Billetteries

Retour à la billetterie
Réserver en ligne

GERARD MOREL ET LA GUITARE QUI L'ACCOMPAGNE

Concert

29/01/2021 - 20h00

Le Quai


 

Concert organisé par l'Association Troyes chante en partenariat avec le Théâtre le Quai - Tarif réduit pour les adhérents de l'association

 

TOUT PUBLIC : 18 €

ADHERENTS : 15 €

Places assises non numérotées


Afin d'éviter les contacts, La Maison du Boulanger conseille à ses clients d’acheter tranquillement les places en ligne : imprimez vos places ou téléchargez-les sur votre mobile



Récital en solo

Chanteur, auteur, homme de théâtre, directeur artistique du festival de Montcucq ; Gérard Morel est un véritable couteau-suisse (touche à tout).

Lors de ce récital acoustique dans l'intimité, Gérard Morel seul avec sa guitare et son accordéon vous livre ses chansons dans leur plus simple attribut. Sans artifice, Gérard Morel offre ses chansons dans l'intimité, presque en chuchotant, comme on susurre des mots d’amour...Gérard Morel est un jongleur de mots. De mots crus en mots doux, il triture la rime, dégomme les syllabes, chatouille consonnes et voyelles pour ciseler des chansons à sa pointure, en phase avec sa bonhomie émouvante et ses éternelles bretelles. Avec un franc pied de nez aux esprits chagrins, il dépoussière la gaudriole et réhabilite les calembours pour faire le portrait d’une humanité rigolarde et paillarde. Les femmes sont ses muses favorites qu’il choie au détour de tranches de vie d’amoureux épris ou éconduits.

Ami des mots, il a participé à de nombreux spectacles collectifs dont « la Guinguettes des fines gueules » avec Yves Jamait, Emma la Clown, Anne Sylvestre, François Morel, Bernard Joyet, Vincent Roca …

« Vous voulez trouver Gérard Morel, cherchez-le dans la cour de récréation. Il ne l’a jamais quittée. Il y a inventé et il y invente toujours mille et une façons de prendre la vie du bon côté, par le bon bout, à la rigolade. De se lever du bon pied. De faire des surprises et de combiner des farces. Ou de regarder les gens, les choses et les événements qui nous arrivent avec un œil qui les grossit, les rapetisse, les met cul par-dessus tête et, au bout du compte, nous les fait apparaître autrement qu’au premier regard. » Philippe Meyer