Billetteries

Retour à la billetterie
Réserver en ligne

BLACK M

Aux Foires de Champagne

Concert

30/05/2020 - 18h30

Le Cube-Troyes Champagne Expo


En prévente jusqu’au 30 mai à 11h : Tarif tout public 4€ | Tarif réduit* 3€ | Tarif enfant 5-12 ans 1€
En vente sur place : Tarif tout public 5€ | Tarif réduit* 3€ | Tarif enfant 5-12 ans 1€
*pour les groupes à partir de 20 billets et PMR

Gratuit pour les moins de 5 ans
Gratuit de 11h à 14h pour tous le mardi, mercredi, jeudi et vendredi
Gratuit pour les plus de 60 ans le mardi 2 juin (sur présentation d’une pièce d’identité)


Vente au guichet à La Maison du Boulanger | 42 rue Paillot de Montabert à Troyes
Vente par téléphone au 03 25 40 15 55



Il était une fois …

« Il était une fois… Black M », le prince (charmant) de la rime qui, depuis Sexion d’Assaut, était devenu un artiste qui contait beaucoup dans le paysage musical français.

Après avoir eu, pour son premier album en 2014, « Les yeux plus gros que le monde » (900 000 exemplaires vendus) et avoir affirmé, en 2016, être un « Eternel insatisfait » (300 000), il remit les compteurs à zéro pour son troisième opus qu’il annonça comme étant encore plus personnel et authentique. Comme si, à 34 ans, Black M avait aussi donné la parole à Alpha Diallo (son véritable nom) pour créer ces 17 nouvelles chansons, écrites et composées comme autant de chapitres d’un livre ouvert sur le monde qu’il ne quittait ni des yeux ni du cœur et auquel il tendait l’oreille pour écouter ses joies et ses peines.

Plus que jamais ancrée dans le réel, sa plume avait le super pouvoir d’une baguette magique : celui de transformer des sujets graves (le harcèlement scolaire, la descente aux enfers d’un SDF, la maladie d’un enfant, l’emprise d’un pervers narcissique) en hymnes puissants capables de transmettre courage, force et espoir à tous ceux qui les écoutaient.

Mais pour ce nouvel album, ce qui rendit le M de Black aussi Merveilleux et Magique, c’était qu’une bande de fées (ou plutôt de fêtards) s’était penchée sur son berceau musical. C’est ainsi, qu’il retrouva pour la première fois ses compères de Sexion d’Assaut avec lesquels il affirma avoir « travaillé comme pour un album de Sexion d’Assaut sauf qu’il était pour moi ». 

 Bien sûr, pour cet album, le sort en fût jeté le jour de sa sortie mais il sut déjouer tous les maléfices et combattre les dragons qui l’attendaient au tournant. De plus, chacun se répétait, depuis des millénaires déjà, cette morale imparable : « Les bons contes font les bons amis ». Alors, Black M s’en fit rapidement beaucoup d’autres avec cet album destiné forcément à être écouté au moins pendant mille et une nuits. « Il était une fois… » ? Grâce à ces fameux trois points de suspension, le public sut qu’on l’invitait alors à écrire, à son tour, sa propre histoire qui donna lieu à un happy end collectif. « Ensemble, ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup de joie ».